Accueil / Maxim Emelyanychev

Né en 1988 dans une famille de musiciens, Maxim Emelyanychev étudie le piano et la direction d’orchestre à l’École de musique de Nizhny-Novgorod avant d’intégrer le Conservatoire de Moscou dans la classe de Guennadi Rojdestvenski.

Depuis ses débuts de chef d’orchestre à l’âge de 12 ans, il se produit en Russie avec le même bonheur à la tête d’orchestres baroques et symphoniques. En 2013, il devient chef principal de l’orchestre baroque « Il Pomo d’Oro » et chef principal de l’Orchestre de Chambre de Nizhny-Novgorod.

Maxim Emelyanychev collabore avec des artistes tels que Max Emanuel Cencic, Patrizia Ciofi, Joyce DiDonato, Teodor Currentzis, Franco Fagioli, Richard Goode, Sophie Karthäuser, Katia et Marielle Labèque, Marie-Nicole Lemieux, Julia Lezhneva, Alexei Lubimov, Riccardo Minasi, Xavier Sabata, Dmitry Sinkovsky.

En 2014, le succès de son Don Giovanni à la Maestranza de Séville lui ouvre toutes les portes. Deux ans plus tard, il fait une tournée internationale à la tête d’Il Pomo d’Oro avec Joyce DiDonato, débute à l’Opéra de Zurich dans L’Enlèvement au Sérail et dirige pour la première l’Orchestre national du Capitole, qui le réinvite immédiatement pour plusieurs programmes chaque saison. En 2017-18, il dirige l’Orchestre de la Suisse Italienne de Lugano, le National de Lyon, l’Orchestre Symphonique La Verdi de Milan, le Philharmonique de Liverpool, l’Orchestre de Bordeaux et le Symphonique de Saint-Pétersbourg… Il dirige au pied levé la 9e Symphonie de Schubert avec le Scottish Chamber Orchestra, qui le nomme immédiatement Chef principal. En 2018-19, il fait ses débuts avec le Philharmonique des Pays-Bas, le Symphonique de Tokyo, le Royal Philharmonic, le Philharmonique de Saint-Pétersbourg etc. et emmène Il Pomo d’Oro avec Joyce DiDonato en tournée en Asie et au Moyen-Orient.

Cette saison, il dirige Rinaldo à Glyndebourne et Agrippina au Covent Garden. Il retourne à l’Orchestre de la Suisse Italienne et au Philharmonique de Liverpool, dirige le Berliner Konzerhausorchester, les Symphoniques d’Islande et de Lituanie, le Philharmonique des Canaries et fait ses débuts américains avec le Symphonique de Seattle.

La saison prochaine, il dirigera La Clémence de Titus à Genève et et fera ses débuts avec le Philharmonique de Munich (9e Symphonie de Beethoven).