Pierre-Emmanuel ROUBET, Ténor

Né en 1980 à Agen, Pierre-Emmanuel débute très tôt ses études musicales, d’abord à l’ENM d’Agen en classe de piano, puis au CNR de Toulouse en piano jazz.

Après une intense activité en tant que pianiste sur de nombreuses scènes de musiques actuelles dans divers pays du monde, il découvre le chant lyrique et rencontre Jane Berbié avec qui il étudie de 2009 à 2011.[sl ]Les années suivantes et jusqu’à aujourd’hui, il poursuit son apprentissage avec Didier Laclau-Barrère et Sophie Koch.

En 2014, Olivier Tousis, de l’Opéra des Landes, lui confie son premier grand rôle, Rodolfo dans la Bohème de Puccini.[sl ]Par la suite il chantera avec cette compagnie le Duc de Mantoue (Rigoletto, Verdi), le rôle-titre dans Faust de Gounod puis Alfredo (La Traviata).

En 2015, le metteur en scène Jean-Michel Fournereau, sur une commande de l’Opéra de Rennes, propose à Pierre-Emmanuel le rôle de Piquillo (la Périchole, Offenbach)[sl ]pour une tournée en Bretagne.

La même année il interprète le rôle du Comte Almaviva (Barbier de Séville, Rossini) au Théâtre national d’Alger.

En 2016, il reprend le rôle de Piquillo pour la compagnie[sl ]Opéra Eclaté à l’Opéra de Massy et à !’Opéra-théâtre de Clermont-Ferrand, ainsi que le rôle d’ Arturo (Lucia di Lammermoor, Donizetti) à Massy, puis il chante Tonio (La Fille du Régiment, Donizetti) au Casino Barrière de Toulouse.

En 2017 le Centre Français de Promotion Lyrique, sous le patronage de Mr Raymond Duffaut, confie à Pierre-Emmanuel pour les saisons 20l7/2018 et 2018/2019,[sl ]le rôle du Comte Almaviva (Barbier, Rossini) en version réduite, française et participative. Créée à l’Opéra de Rouen Normandie et au Théâtre des Champs Elysées, la production est reprise en tournée (Opéras de Marseille, Avignon, Nice, Toulon, Reims, Montpellier).

En 2018 il est Normanno dans Lucia di Lammermoor de Donizetti à l’Opéra de Toulon, puis Chrysodule Babylas (Mr Choufleuri, Offenbach) à l’Opéra de Monte Carlo en coproduction avec la Chapelle Reine Elisabeth de Bruxelles, mise en scène Yves Coudray, piano Kira Parfeevets, production reprise en juillet 2019 à Trieste en Italie.

En mars 2019 il chante le rôle de Scaramuccio dans Ariadne auf Naxos de R. Strauss au Théâtre du Capitole de Toulouse dans la mise en scène de Michel Fau.

Il est Gustave dans Pomme d’Api d’Offenbach mise en scène Yves Coudray, pour les opéras de Marseille, Nice, Avignon et Toulon.

Il chante la même année Ernesto dans Don Pasquale de Donizetti avec la compagnie Chants de Garonne et Nemorino dans l’elisir d’amore à l’été 2020 avec opéra des Landes.

Au cours de la saison 2019/2020 de l’Opéra de Monte-Carlo, Pierre-Emmanuel chante

Lippo Fiorentino dans Street Scene de Kurt Weill, salle Garnier.

Dans la saison 2020/2021 il est Lerida dans la veuve joyeuse de Lehar à l’opéra d’Avignon mise en scène Fanny Gioria.

A l’été 2022 il chante Gérald dans Lakmé de Délibes au festival des nuits lyriques de Marmande après y avoir interprété Don Ottavio dans Don Giovanni de Mozart en 2021.

La même année il interprète Ramiro dans Cenerentola de Rossini entre autre à l’opéra de Clermont Ferrand, puis Ferrando dans cosi fan tutte de Mozart à l’été 2023 avec la compagnie opéra éclaté,

Christophe Ghristi l’engage à l’opéra national du Capitole de Toulouse pour le premier homme d’arme et premier prêtre dans la flûte enchantée en Décembre 2021, dans le Comte Almaviva dans l’adaptation du barbier «lebus Figaro» en Mai 2022, Don Curzio dans les noces de Figaro en Janvier 2023, Gastone dans la Traviata de Verdi en Avril de la même année et dans la femme sans ombre de Strauss en Janvier 2024,

Il interprètera don Jose de Carmen pour le spectacle «un piano dans la montagne»créé au théâtre de Bayonne en Novembre 2023 et pour une tournée nationale dont l’opéra de Limoges en Décembre 2024, avec la compagnie Sandrine Anglade,

Ses engagements suivants sont reportés ou annulés, notamment Fenton dans Falstaff de Verdi, mise en scène Jean-Louis Grinda (salle Anthéa d’Antibes), Achille dans la Belle Hélène d’Offenbach à l’opéra comique mise en scène Michel Fau.

En parallèle de sa carrière de scène, il se produit en concerts d’oratorio (solo de ténor) : Stabat Mater de Rossini au palais Bozar de Bruxelles avec l’Orchestre d’Anvers, la Petite Messe solennelle de Rossini avec le chœur de l’Opéra d’Avignon, la Missa di Gloria de Puccini avec l’Orchestre symphonique du Pays Basque, Uriel dans La Création de Haydn avec l’Opéra des Landes, etc.

Découvrir également

ENSEMBLE LA NÉBULEUSE

Fondé en 2021 sous l’impulsion du luthiste Gabriel Rignol, l’ensemble la Nébuleuse réunit des chanteurs et instrumentistes issus pour la plupart du Conservatoire National Supérieur

Lire la suite »

Hyuk LEE, piano

Né en 2000 à Séoul, Hyuk Lee a remporté le 1er grand prix du prestigieux Concours Long-Thibaud à Paris en novembre 2022 avec une interprétation

Lire la suite »

Camille HUMEAU, clarinette

Issu d’une famille d’artistes depuis trois générations, opéra, music-hall et cinéma, Camille commence sa formation de clarinettiste en 1992. Il développe ses premières activités artistiques

Lire la suite »

COVID-19

Mesures de sécurité

Pour votre sécurité, les concerts suivront les règles sanitaires en vigueur : mise à disposition de gel hydroalcoolique, distanciation physique, port du masque obligatoire*. Des masques seront mis à votre disposition en cas d’oubli.

* Port du masque :

– Lors des concerts en intérieur, le public devra porter le masque durant toute la durée du concert, conformément aux dernières réglementations du 20 juillet.

Pour profiter du concert avec vos proches, nous vous prions d’arriver ensemble à l’entrée des concerts. Notre équipe sera mobilisée pour placer chaque groupe en respectant les distanciations.

Nous vous remercions d’avance pour votre compréhension en cette période bien particulière. C’est avec la coopération de chacun et chacune que nous arriverons à rendre à notre festival un grand moment de partage.